pods

L’air s’engouffre dans le tissu qui se gonfle, se tend, se dilate, et finalement s’échappe.

Le thème de la respiration a accompagné une série d’expérimentations plastiques, dans lesquelles je me suis inspirée de la rythmique binaire de l’inspiration et de l’expiration. Les mouvements de rétraction et d’expansion des poumons sont des phénomènes dynamiques sur lesquels j’ai basé mes recherches afin de générer des formes.

 

Structures flexibles et membranes souples s’allient pour donner corps à des organismes textiles. Les tensions et relâchements du squelette transforme une membrane plane en un volume rempli d’air sur lequel le corps peut venir se reposer. Imaginés un peu comme des nuages, ils vont accompagner la main du modeleur, l’utilisateur, dans une certaine forme de rêverie pétrisseuse. La forme ébauchée devient alors une cale sur laquelle on peut venir poser sa nuque, son bras.

Pods, 2011

 

Mousse, textile, baguettes en plastique, fermeture à glissière, velcro 

Dimensions variables